Le jeu de société : un objet culturel, une oeuvre d’art ?

À l’occasion des Créagames, le CLuBB en partenariat avec Game in Lab, organisait une table ronde le 30 septembre 2018 sur un thème qui nous est cher : « Le jeu de société est-il un objet culturel ?« .

Fervent défenseur de cette cause, Michel Lalet était présent pour débattre et présenter son ouvrage Auteur de jeux de société rédigé comme un cri du cœur il y a une dizaine d’années, à une époque où revendiquer la cause ludique était un combat, presque incessant.

Une décennie, c’est le temps qu’il faudra pour qu’une maison d’édition telle qu’ilinx se fonde. Le temps que vont mettre les éditeurs de jeux et les auteurs à se fédérer. Le temps pour que des universitaires commencent à s’y intéresser. Cet élan peut sembler presque « sorti de nulle part », comme une mode qui ne fait que passer… mais il en aura fallu des combats d’une vie pour en arriver là ! Aujourd’hui ce cri du cœur n’est plus le combat personnel de quelques-uns, il résonne au contraire comme un écho qui se propage, se partage.

La question actuelle n’est plus tellement de savoir si le jeu de société appartient au champ de la culture, il s’agit de se demander quelle place la culture va-t-elle enfin lui faire ? Xavier Sené de la Bibliothèque Nationale de France apporte un début de réponse lors de cette table ronde.

Un grand merci au CLuBB pour l’ensemble de son œuvre, son accueil et son soutien !

Animé par Jean-François Marchika, en présence de Michel Lalet (auteur du livre « auteur de jeux de société), Natacha Deshayes (éditions Ilinx) Bruno Faidutti (auteur représentant la Société des Auteurs de Jeux) Matthieu d’Epenoux (éditeurs, représentant l’Union des Editeurs de jeux) Xavier Sené (BNF)

DÉCOUVRIR L'OUVRAGE

Auteur de jeux de société

18,00

« Je veux croire que l’auteur de jeux qui nous propose une nouveauté l’a fait pour nous dire quelque chose. Pour nous faire partager une idée particulière, une vision, ou une émotion inédite qui ne pouvait pas être exprimée avec d’autres moyens que celui-là. »

M.L.

Ce livre est un manifeste pour la reconnaissance du jeu comme objet culturel et la défense du statut de ses auteurs. Cet essai pose des mots sur une pratique artistique, peu décrite, qui remonte pourtant aux origines de l’humanité.

 

Catégories : , Étiquettes : ,
Lire la suite